Semaine du 3 au 12 mai 2017

Le 12/05/2017

CRITERIUM DES 4 ANS (Gr.1) : DARLING DE REUX terrasse ses rivaux

Epreuve classique par essence, le Critérium des 4 ans (Gr.1, 240 000 €, 2800m, GP) qui n’avait pas souri à une femelle depuis 2007 et la victoire de PIROGUE JENILOU (BLUE EYES AMERICA) alors que le tout le monde attendait une autre femelle, PEARL QUEEN (CARPE DIEM), a été l’apanage de DARLING DE REUX (PRODIGIOUS) qui restait sur un prometteur succès sur la petite piste à l’occasion du Prix Gaston de Wazières (Gr.2, 2100m auto) dans lequel, il est vrai, elle trottait aussi vite que les mâles (Prix Gaston Brunet) sans avoir semblé « tout donner »…
 
Drivée à la perfection par David THOMAIN et préparée au top par Sébastien GUARATO, la fille de QUEEN JET (VIKING’S WAY) a littéralement transpercé ses rivaux à la mi-ligne droite, faisant afficher la 2e réduction kilométrique la plus rapide de la course (1’12’’2), le record étant détenu par AKIM DU CAP VERT en 1’11’’8 en 2014 lors d’une édition disputée par grand beau temps…
DARLING DE REUX qui finit en trombe et domine DRAFT LIFE (UBRIACO), excellente dauphine qui obtient elle aussi ses premiers titres classiques après 3 victoires au niveau inférieur. Très bon finisseur, DRAGON DES RACQUES (LOVE YOU) a enfin confirmé l’estime portée en lui par son entourage face aux meilleurs en prenant la 3e place synonyme d’une future carrière d’étalon l’année prochaine.

Acquise 51 000 € par le regretté Philippe ALOISIO lors des ventes de Yearlings (ARQANA-TROT, septembre 2014) DARLING DE REUX est une fille du classique et étalon de tête PRODIGIOUS et de l’excellente QUEEN JET (1’13), issue de l’inévitable VIKING’S WAY et de IDOLE (COKTAIL JET) placée au niveau semi-classique et également mise à l’honneur comme reproductrice avec la très bonne coursière PRETTY JET (1’11, 20 victoires), le tout se rattachant à une grande famille du Haras des COUDRAIES dont proviennent entre autres les classiques : OLGA DU BIWETZ, OLIVIA JET, UNICLOVE, UTOKY…
 
Prix Jean Gauvreau (Gr.2) : Une première pour CANDIE D’ATOUT
 
Partie très vite, CANDIE D’ATOUT (MAGNIFICIENT RODNEY) n’aura finalement jamais été réellement inquiétée à l’occasion du semi-classique Prix Jean Gauvreau (Gr.2, 2175 m, Monté), la tâche de la pensionnaire de Matthieu ABRIVARD ayant été facilitée par la faute dans la descente de l’épouvantail de l’épreuve CANADIEN D’AM (READY CASH).

Véloce et puissante, CANDIE D’ATOUT enlevait ainsi son premier groupe 2 dans l’excellente réduction kilométrique de 1’12’’7, son nouveau record. La pouliche élevée par Philippe BARBE met une nouvelle fois en avant la réussite des ventes, la pouliche ayant été acquise 42 000 € lors d’une vente mixte (ARQANA-TROT, Mars 2015) alors qu’elle était âgée de 3 ans et avait déjà dévoilé de bons moyens. Bien battu quoi que courant de première, CHABLIS D’HERFRAIE (GIANT CAT) confirme ses récents progrès la 3e place revenant à CLARA DU PONTSEUIL (MICH PHILI) tout près du mâle.

Bien née, CANDIE D’ATOUT a pour sœur UPSALA D’ATOUT (LOOK DE STAR) qui a trotté 1’11 et qui comptait 12 victoires au moment de son achat (Ventes du Prix d’Amérique, Janvier 2016) par Jean-Yves LHERETE (animateur du Haras de Sassy).


Prix Kerjacques (Gr.2) : AUBRION DU GERS au bout du combat


Ouvert aux chevaux d’âges, le Prix Kerjacques (Gr.2, 2700m, GP) a offert au public présent ce vendredi sur l’Hippodrome de VINCENNES un spectacle exceptionnel, l’arrivée se jouant dans un mouchoir entre 4 chevaux de haut niveau.

Une nouvelle fois, AUBRION DU GERS (MEMPHIS DU RIB) est ressorti gagnant de la bataille mais ses rivaux lui ont donné bien du fil à retorde, à commencer par VALKO JENILAT (KEPLER), de suite à la pointe du combat et qui a été héroïque jusqu’au bout, confirmant ses grandes qualités de courage et d’abnégation, mais aussi sur AMIRAL SACHA (GANYMEDE) qui a fini très vite pour arracher la 2e place au précité, qui a dû partager la 3e place avec la championne BELINA JOSSELYN (LOVE YOU). Longtemps indécise, cette superbe arrivée s’est composée comme suit, 1er AUBRION DU GERS (désormais attendu en Scandinavie), 2e AMIRAL SACHA (engagé dans les Ducs de Normandie), 3e ex-aequo BELINA JOSSELYN et VALKO JENILAT.

A notez qu’AMIRAL SACHA effectue la monte au Haras de Querville (14) et VALKO JENILAT au Haras de la Meslerie (61)
 
 
FOCUS ETALONS : TITAN D’OCCAGNES (Haras de Fligny, 61)


Fils du phénomène JAG DE BELLOUET, TITAN D’OCCAGNES a pris dans le physique de son célèbre auteur, devenant même un rouleau compresseur pour ses rivaux lorsque, durant le printemps de sa 5e année, il signa 4 succès de rang sur la cendrée parisienne avant de disputer le Critérium des 5 ans durant l’été et de remporter le Prix Doynel de Saint-Quentin (Gr.2) en début de meeting d’hiver.
Doué donc, TITAN D’OCCAGNES n’a pas connu la carrière qu’il aurait dû, en proie à des soucis de santé, il se rattrape désormais au Haras, avec une première production (lettre E, 2014) qui ne cesse de s’illustrer actuellement.

Comptant déjà 3 vainqueurs, et bien que donnant des produits à son image, a priori pas précoce, TITAN D’OCCAGNES est le père de l’estimé ELU D’OCCAGNES qui vient de causer une grosse impression à MAUQUENCHY lors de sa victoire du 5 mai, mais encore ESPRIT D’OCCAGNES lui aussi bon vainqueur et qui courra un bon lot à VINCENNES ce vendredi, ELENA SPORT, EBENE DU LOGIS et ELISA D’OCCAGNES qui ont tous passé la barre importante à cet âge, des 15 000 € de gains…et cela ne devrait pas s’arrêter !

Accès à la fiche de TITAN D'OCCAGNES 





PEDIGREE

 


STATISTIQUES DES QUALIFICATIONS PAR ETALONS (actualisation au 12 mai)

Chargement en cours