Semaine du 13 au 30 mai 2017

Le 30/05/2017
ELITLOPPET (Gr.1) : TIMOKO au sommet de son art !

Très attendue comme toujours et particulièrement cette année avec le duel annoncé de NUNCIO et BOLD EAGLE, l’édition 2017 de l’Elitloppet sur l’Hippodrome de SOLVALLA, a été remportée par un génial TIMOKO (IMOKO) qui a gagné la finale du premier au dernier mètre de la course…
Signant sa victoire en trottant le mile en 1’09, nouveau record de l’épreuve, TIMOKO remporte une seconde fois l’Elitloppet alors qu’il est âgé de 10 ans (l’unique au palmarès !)
En cette phrase tout TIMOKO est résumé, ce champion est unique !!!


Certes BOLD EAGLE (READY CASH) a montré qu’il était certainement le meilleur trotteur européen du moment, écrasant la première batterie pour devenir le 2e trotteur Européen le plus rapide de l’histoire en 1’08’’4 (derrière le supersonic fils du français KOREAN, SEBASTIEN K. (1’07’’7)). Mais les efforts consentis pour mettre à la raison l’une de ses grandes rivales annoncée, l’américaine DELICIOUS US (CANTAB HALL), depuis une fulgurante ligne d’en face, auront probablement émoussé le crack, qui n’aura pas montré le même visage en finale, trottant toutefois 1’09’’4 son second parcours.

Attendu cet hiver où il ne put répondre pleinement aux attentes placées en lui, PROPULSION (MUSCLE HILL) s’est révélé à son meilleur niveau se plaçant 2e de la finale après la batterie, le pensionnaire de Daniel REDEN domine l’excellent RESOLVE (MUSCLE HILL) et BOLD EAGLE (READY CASH). NUNCIO (ANDOVER HALL), lauréat comme BOLD EAGLE de sa batterie, la deuxième, se classera 5e, battu toute la course…
 
L’élevage français sort grand vainqueur de cette édition 2017, avec un fils d’IMOKO (VIKING’S WAY) et d’une des rares familles maternelles françaises à l’origine de 2 champions de l’Elitloppet, TIMOKO ayant pour trisaïeule VANINA B, jument classique par ailleurs et qui a donné le jour à JORKY, lauréat de l’édition 1981 de la grande course suédoise avec Léopold VERROKEN au sulky !
Cette splendide victoire pour TIMOKO, le 15e titre de Groupe 1 dont les plus prestigieux, faisait plaisir à beaucoup de monde, le cheval ayant été magnifiquement et longuement ovationné par le public connaisseur et passionné de SOLVALLA.

Elle faisait également briller une toute une équipe « très européenne » autour du crack, TIMOKO courant pour les couleurs de son très grand entraîneur Richard WESTERINK installé en FRANCE et venant des PAYS BAS. Né, entraîné et soigné en FRANCE notamment par l’équipe du Haras de SASSY où il stationne comme étalon, TIMOKO est piloté par un driver suédois Bjorn GOOP qui a été au sommet de son art tout au long du week-end (signant par ailleurs de beaux succès avec VASTERBO HARD CASH (READY CASH) et SAUVEUR (ECHO)).


Prix Kalmia (Gr.2) : ECU PIERJI reprend son bien

Battu à la régulière dernièrement par EROS DU CHENE (UN AMOUR D’HAUFOR) sur la petite piste, ECU PIERJI (TUCSON) a repris le leadership de la promotion des 3 ans attelés, en s’imposant en force et nettement dans le Prix Kalmia (Gr.2, 2700m). Contraint de venir à l’extérieur d’ECU PIERJI durant le parcours, EROS DU CHENE devra laisser filer son rival dans la ligne droite et se contenter de contenir la belle attaque d’ERODE LUDOIS (RODRIGO JET) qui ne cesse de progresser, EAGLE (UN MEC D’HERIPRE) une nouvelle fois 4e a aussi été remarqué par sa fin de course.

Issu des ventes de Yearlings à DEAUVILLE (Sept. 2015, 25 000 €), ECU PIERJI est issu de la 2e production de TUCSON (COKTAIL JET) auteur de très bons débuts au Haras de la Grande Terre (61). Sa mère est une fille de KAISY DREAM descendante de GAMELIA (Critérium des 3 ans et Prix de Cornulier).

Après le Critérium des Jeunes et le Prix Paul Viel, ECU PIERJI compte ainsi 3 victoires de groupe pour 6 victoires !


Prix Ozo (Gr.2) : On a retrouvé ERMINIG D’OLIVERIE

Partie parmi les favoris du Critérium des Jeunes (Gr.1) remporté par ECU PIERJI, ERMINIG D’OLIVERIE (SCIPION DU GOUTIER) avait déçu après avoir été l’une des plus grosses impressions cet hiver parmi la jeune génération. Ce vendredi soir en nocturne, la fille de SCIPION DU GOUTIER a pris la tête devant les tribunes, contrôlant en force l’épreuve (passée en 1’13’’1 au poteau du dernier kilomètre) et repartir à la fin. Bonne finisseuse après avoir repiqué à la corde à la sortie du dernier virage, ELISION MAG (QUAKER JET) domine de peu ELEA MADRIK (GOETMALS WOOD) une fois encore excellente.

Disputée dans des conditions identiques à celles des mâles mardi, les femelles sont, comme cela est déjà arrivé cet hiver, allées plus vite puisque la gagnante a trotté les 2700m dans la réduction kilométrique de 1’13’’7 quand les mâles ont eu fait afficher 1’15’’1.
 
Pouliche puissante, très estimée dès-avant les qualifications où elle a trotté 1’15’’5 pour passer en classe course, ERMINIG D’OLIVERIE a beaucoup d’une bonne, voire d’une très bonne pouliche remportant avec ce Prix Ozo, son second groupe 2 après le Une de Mai en fin d’année dernière. Encore quelque peu victime de son braquet, elle visera à prendre sa revanche dans le Prix Albert Viel le 25 juin prochain !

ERMINIG D’OLIVERIE est le fruit du croisement du champion monté SCIPION DU GOUTIER sur une fille de GOBERNADOR, et une petite-fille de VOLCAN de la souche de SIRENE DU MESNIL (NERIC et TANGO BARBES, OURAGAN DE CELLAND…), soit une très belle affinité de sang (SHARIF/SPEEDY CROWN/FAKIR DU VIVIER).


STATISTIQUES DES QUALIFICATIONS PAR ETALONS (actualisation au 30 mai)



Chargement en cours